COMMISSION CAVAGE SCC
- Hommage à Paulette TEDESCO, Grande dame du Cavage
- La SCC
- La Commission
- Charte des délégués
- Les Délégués Grandes Régions
- Les Juges
- Les Compte-Rendus
- Le Règlement "Carré"
- Le Règlement "Methode Van Cappel"
- Le Règlement Lagotto Romagnolo
- Documents à télécharger
- Les Partenaires
- Nous Contacter
- Site de la SCC
 L'ACTUALITE DU CAVAGE
Nouveautés
Suite à la recrudescence de la covid 19, une demande pour toute manifestation de plus de 10 personn...
Nouveautés
Les concours de Val et Châtillon des 26 et 27 septembre sont annulés...
Nouveautés
Le concours de Golbey est annulé. Le concours de La Champenoise du 17/10 est annulé Le concours de...
Nouveautés
Lors du concours des 19 et 20 septembre à Sarreguemines, vous avez la possibilité de passer le CSAU....
Nouveautés
Le concours du club de Villedieu sur Indre du 18 octobre 2020 est annulé...
Nouveautés
Le compte rendu validé par la SCC de la réunion de formation et d'information de la commission pour ...
Nouveautés
La commission vous informe que Mr Dominique TRUCK est en charge de la gestion du site du cavage. Ses...
Nouveautés
Les inscriptions pour les concours de Sarreguemines des 19 et 20 septembre 2020 sont en ligne....
Nouveautés
Les inscriptions pour les concours de Val et Châtillon des 26 et 27 septembre sont en ligne ...
- Animation du site
 LE CAVAGE
- Le Cavage
- Les Champions de France
- Les Champions de Travail sur Carré
- Les Champions de Travail Van Cappel
- Le record de temps
- Hommage
Le cavage en France.
 
COMMISSION CAVAGE SCC
Le Règlement Lagotto Romagnolo



NORMES DE TRAVAIL ET RÈGLES POUR LES EPREUVES DE RECHERCHE DE TRUFFES POUR LES CHIENS LAGOTTO ROMAGNOLO
Approuvé par le Comité de Direction le 3 octobre 2006
amendé par le Comité de Direction le 28 février 2014
sur proposition du Comité technique central du 17 janvier 2014
et du Comité consultatif d'experts du 4 septembre 2013
Validé par la SCC le 28/01/2020.

Prémisses

Le Club Italien du Lagotto (Club Italiano Lagotto "Quintino Toschi" - C.I.L.) est convaincu que l'introduction de critères d'aptitude au travail à des fins de sélection est essentielle à la préservation de la race, car les caractéristiques du Lagotto sont vraiment uniques dans le monde cynophile.
L'aptitude à la recherche des truffes - progressivement affinée au cours du siècle dernier - a été l'un des éléments clés qui ont permis à la race d’échapper à une extinction quasi certaine, à la suite de la destruction de son habitat d'origine et de la disparition des fonctions qu'elle avait initialement accomplies.
Il est maintenant jugé important que la sélection cherche activement à réunir à la fois les caractéristiques morphologiques et les qualités fonctionnelles.
Les épreuves de travail doivent donc mettre en évidence les qualités qui, dans leur ensemble, font un bon chien truffier. Les critères d'organisation et de jugement doivent être organisés de manière à permettre l'émergence des qualités d'un chien truffier bien dressé, sans aucune préparation spécifique.


NORMES DE TRAVAIL

Allures et port

La démarche du Lagotto Romagnolo, au travail, se caractérise par un trot régulier, énergique et vif, qui met en évidence la joie du chien dans sa recherche de la truffe. De courtes passages au galop sont admis en début de séance, lors d'un retour vers un terrain déjà inspecté et lors des transferts : la marche est autorisée lors de la vérification.
La démarche devra s'adapter à la nature du terrain, en élargissant ou en rétrécissant la portée pour réaliser un travail utile ; l'action doit être continue, assidue, attentive et diligente.
Le port de la tête est directement lié à la démarche et à la vitesse du chien. Pendant les phases plus rapides de la recherche, la tête est légèrement relevée, mais avec la truffe généralement inclinée vers le sol ; pendant la vérification, la tête est abaissée progressivement jusqu'à ce que la truffe repose sur le sol. S'il y a une émanation particulièrement forte, le Lagotto peut lever considérablement la tête pour être guidé par le vent vers l'émanation elle-même (il peut donc, littéralement, être guidé par son nez).
La queue peut être alignée avec la colonne vertébrale ou plus haute, mais ne doit pas rouler sur le dos ou vers le bas. Au trot, la queue se déplace joyeusement, souvent avec des mouvements latéraux rapides et amples. Le Lagotto utilise sa queue pour informer son maître de la présence d'une truffe en accentuant ce mouvement. Il est important que la queue du Lagotto exprime la joie, le jeu et la volonté de travailler.


La recherche

L'action de recherche doit être enthousiaste, assidue et déterminée, exprimant l'intuition et l'initiative. La recherche doit être effectuée le long de lignes diagonales avec de fréquents changements de direction, en quadrillant le terrain à inspecter d'une manière approfondie et détaillée.
Le Lagotto doit faire preuve d'intelligence, de concentration et d'un sens de l'odorat raffiné, et adapter la vitesse et la portée de sa recherche aux conditions ambiantes. Le chien doit établir un équilibre entre la couverture du terrain, une démarche régulière et une analyse très précise qui permet d'effectuer même les marquages les plus difficiles. Cela peut se produire même dans un rayon de quelques dizaines de mètres du conducteur.

Lorsque le Lagotto entre dans le champ d'une légère et possible émanation, il ralentit jusqu'au passage au pas, et se déplace vers l'origine présumée, en rapprochant progressivement son nez vers le sol et en accentuant le mouvement de la queue. Le chien peut aussi s'arrêter, prendre quelques respirations profondes et faire de légers mouvements de grattage. Si l'impression initiale n'est pas confirmée, le chien reprend immédiatement sa démarche standard en montrant son discernement utile. Si, au contraire, la présence d'une truffe est confirmée, le Lagotto commencera à gratter avec détermination.

Si, au cours de la recherche, le Lagotto trouve une zone d'émanation qui donne la certitude immédiate de la présence d'une truffe, il se dirigera résolument vers l'émanation et commencera à gratter sans hésitation.

Lorsqu'il perçoit une émanation portée par le vent, il se dirige vers le point de creusement même s'il est éloigné : il peut ralentir, s'arrêter et inspirer la tête haute, face au vent, afin de se faire une meilleure idée du point d'origine de l'émanation.

Le Lagotto se caractérise par un rapport absolu et extrêmement naturel avec le conducteur. Bien qu'il fasse preuve d'une grande autonomie et d'initiative dans la recherche, le chien est toujours attentif aux instructions du conducteur lorsque nécessaire, prêt à revenir ou à réorienter la recherche dans la direction indiquée.

Le caractère joyeux, ouvert et travailleur du Lagotto et sa volonté naturelle de travailler font qu'il n'est pas facilement distrait de sa tâche par des stimuli extérieurs.
Le Lagotto est aussi totalement désintéressé par la présence et l'odeur du gibier. Un intérêt fugace peut être suscité par une rencontre fortuite, mais le chien est néanmoins prêt à recommencer sa recherche de truffes sur ordre du conducteur.


Marquage (Forata)

Une fois le marquage identifié, le Lagotto doit creuser avec détermination et peut s'arrêter pour faire des vérifications en reniflant les parois et le fond du trou : cela aidera le chien à déterminer l'emplacement exact de la truffe et lui permettra de diriger l'action de creusement en conséquence. La recherche peut même être dirigée à l'extérieur du trou si le chien est convaincu que la truffe a déjà été expulsée par l'action de creuser. Le creusage peut être interrompu par le conducteur et devrait reprendre promptement, comme demandé. Le comportement du Lagotto sur le site de creusement doit permette au conducteur de récupérer la truffe.


RÈGLEMENT DES EPREUVES POUR LAGOTTO ROMAGNOLO

Art. 1
But

L'objectif principal des épreuves est d'évaluer l'aptitude des chiens à la recherche de truffes et de mettre en évidence, à de fins de sélection de la race, les chiens qui se distinguent par leur capacité de recherche naturelle, leur concentration, leur endurance et leur capacité à recevoir et retenir l’entrainement typique pour la race.

Art. 2
Types d’épreuves

Les épreuves sont effectuées sur les espèces de truffes dont la loi autorise la collecte à des fins de consommation pendant les périodes officielles. L'ENCI reconnaît les types d'essais suivants :
A) Epreuves de recherche de truffes sur des sites truffiers naturels.
B) Epreuves spéciales de recherche de truffes sur des sites truffiers naturels.
Des épreuves de type A seront organisées dans les sites truffiers produisant le type de truffe à tester. Selon les conditions saisonnières, l'enrichissement du sol avec des truffes de la même espèce est autorisé, mais seulement juste avant le début de l’épreuve, et jamais pendant les passages, afin d'augmenter les chances de trouver des truffes et de standardiser les terrains disponibles pour les concurrents.
Les épreuves de type B seront organisées sur les sites truffiers, produisant le type de truffe testée, mais uniquement avec la truffe naturellement présente dans le sol à ce moment-là. L'accès à ces épreuves est autorisé aux chiens qui ont déjà obtenu au moins un CAC ou RCAC lors des épreuves de type A, ou un certificat similaire obtenu à l'étranger.
L’épreuve type B sera proposée à l’ENCI pour approbation.

Art. 3
Le jury - Le personnel qui suit le jury

Les épreuves seront jugées par un juge expert ou par un jury multiple. Un jury multiple est obligatoire dans les épreuves de type B et dans les épreuves en couple, même s'ils sont divisés en séries. Les jurys multiples seront toujours composés d'un groupe de trois juges.
Le jury peut être assisté par les personnes suivantes : le délégué de l'E.N.C.I., les juges stagiaires pour l'exercice des fonctions d'assistant autorisé par l'E.N.C.I., le guide et toute autre personne autorisée par le Délégué.
L'organisation doit promouvoir, dans la mesure du possible, la visibilité des preuves auprès du public. En fonction de la nature du terrain, les spectateurs, éventuellement divisés en groupes afin de limiter le nombre, pourront suivre le Jury selon les instructions de ce dernier, en silence absolu et sans déranger en aucune façon les concurrents. Le jury a le pouvoir, à sa discrétion, d'interdire au public de suivre les épreuves.

Art. 4
Inscription et admission aux épreuves

Seuls les Lagottos italiens et étrangers inscrits dans les registres généalogiques reconnus par la F.C.I. peuvent participer aux épreuves. Le carnet de qualification est obligatoire (pas pour les chiots et les chiens étrangers).
Les frais d'inscription doivent être reçus au plus tard à la date d'échéance et ne seront valides que si le montant approprié est payé.
Un éventuel retrait d'un chien, avant et pendant le test, n'assure pas le remboursement des frais d'inscription, sauf dans le cas des chiennes en chaleur, sur présentation d'un certificat médical vétérinaire attestant de ce fait.
Les chiens mordants, les femelles en chaleur et les chiens castrés ne sont pas admis : les mâles doivent avoir deux testicules de taille égale qui sont descendus correctement dans le scrotum.
En envoyant l'inscription, le conducteur déclare connaître et accepter les règles des épreuves pour Lagotto Romagnolo, ainsi que tous les standards officiels émis par l'E.N.C.I. pour toutes les épreuves reconnues.

Art. 5
Epreuves

Il existe des épreuves distinctes selon l'âge :

- Chiots - 4 à 12 mois.
- Jeune - 9 à 30 mois.
- Classe ouverte - plus de 15 mois.
- Vétérans - plus de 7 ans (alternative facultative pour les propriétaires en classe ouverte).

Des épreuves séparées pour mâles et femelles peuvent être organisées.

Art. 6
Séries et tirage au sort

Selon le nombre de concurrents, il est possible de repartir les chiens d'une épreuve en séries, à condition que le nombre de passages, par rapport aux chiens effectivement présents, soit supérieur à douze. En tout état de cause, tout épreuve ou série ne doit pas engager le jury pour plus de seize passages.
Chaque série doit être composée d’au moins six chiens. Lors de l’aménagement des séries, les organisateurs prendront soin d'inclure les chiens présentés par le même conducteur de préférence dans la même série. La composition des couples, s'il y en a, sera décidée par tirage au sort et les chiens du même conducteur ne seront pas mis dans le même couple, si possible. L'ordre de passage de chaque série sera déterminé par tirage au sort. Le tirage au sort aura lieu à l'endroit et à l'heure spécifiés dans le programme de l'événement, en présence du délégué de l'ENCI et des conducteurs qui souhaitent y assister.
La composition du jury de chaque épreuve peut être décidée par tirage au sort le jour de l'épreuve, en présence du délégué de l'ENCI et des conducteurs qui souhaitent y participer ; le jury peut également être désigné par le comité organisateur. Si tel est le cas, il faut l'indiquer dans le programme de l'événement.
En cas de division en séries, les jurys et le terrain leur seront attribués par tirage au sort le jour même de l'épreuve, en présence du délégué de l'ENCI et des conducteurs qui le souhaitent.
Pour les épreuves qui durent plusieurs jours consécutifs, le tirage au sort ne sera effectué que pour le premier jour de l'épreuve. Les jours suivants, le terrain et les juges alterneront entre les différentes séries.


Art. 7
Allocation du terrain - comportement des conducteurs
Les conducteurs doivent être au bon endroit et au bon moment pour l'appel nominal et doivent être à la disposition du jury immédiatement après. Le non-respect de cette règle entraînera l'élimination.
Les concurrents qui attendent doivent traiter l'aire de compétition avec le plus grand respect. Avant son tour, il est interdit de lâcher les chiens en dehors des enclos spéciaux mis à disposition par les organisateurs. Le non-respect de cette règle entraînera l'élimination.
Lorsque les conducteurs sont appelés, ils doivent se présenter aux Juges avec le chien en laisse, sans aucun instrument ou dispositif de coercition ou de dressage. Les Juges indiqueront le terrain à explorer. Le conducteur ne relâchera le chien qu'à l'ordre du juge et le chien doit être libre de tout dispositif de contention, y compris le collier. Les conducteurs, qu'ils concourent seuls ou en couple, doivent rester à portée de voix du Jury pour suivre les instructions. Le chien sera conduit de préférence par des signes ; les avertissements trop fréquents, tant verbalement qu'au sifflet, seront pénalisés. Dans une compétition en couple, le conducteur ne doit pas déranger l'autre concurrent avec son rappel ou de toute autre manière.
Le conducteur est obligé de reboucher soigneusement le trou creusé par son propre chien. Le non-respect de cette règle entraînera l'élimination.
A la demande du Juge, le conducteur rappelle son chien et le garde en laisse près du Jury pour attendre d'autres instructions.
A la fin du temps alloué pour chaque passage, le juge signalera la fin du travail, et le conducteur appellera rapidement son chien et l’attachera. Tout chien qui ignore les appels répétés du conducteur à la fin de son passage sera considéré comme hors contrôle.
Toute inconduite ou mauvais traitement d'un chien par son conducteur entraînera l'exclusion immédiate de l’épreuve.
Avant le début d'un parcours, le juge a le droit de vérifier le numéro d'identification de chaque chien ; mais il doit absolument vérifier le code d'identification des chiens entraînés à la fin du parcours.

Art. 8
Parcours - Durée des parcours - Finalisation – Rappels - Parcours individuel et en couple

Les parcours sont normalement effectués individuellement par les chiens, un par un ; l'organisation peut planifier des passages en couple, en précisant pour quelle épreuve cela peut être fait.
Les parcours auront normalement une durée de 10 minutes pour les épreuves de type A et de 15 minutes pour les épreuves de type B. En accord avec le Jury, le comité d'organisation est autorisé à fixer la durée de maximum deux passages, en fonction du type d'épreuve, des particularités du terrain et du nombre de chiens participant à l’épreuve. Le premier passage pour chacun des concurrents aura une durée égale au temps fixé pour l'épreuve respective.
Si les épreuves se déroulent par couples, à la fin du premier passage de tous les concurrents, les chiens qui, sans faute de leur part, ont dû interrompre leur tour avant l'expiration du temps dont ils disposaient, seront appelés sur l’aire de compétition pour la finalisation du parcours. La durée de finalisation sera égale au temps non utilisé dans le passage qui a été interrompu.
Les chiens qui n'ont pas été éliminés et qui n'ont pas terminé une action de marquage valide peuvent être soumis à un ou plusieurs passages de rattrapage. La durée du rappel est à la discrétion du Juge et doit permettre d'atteindre les objectifs qui ont conduit au rappel ; les chiens doivent cependant être arrêtés après avoir creusé le premier trou.
Chaque chien aura une zone de terrain vierge et pourra passer une partie de son passage sur un terrain déjà fouillé par d'autres chiens. Les juges devront veiller à tout moment, dans la mesure du possible, à ce que chaque concurrent puisse effectuer son travail dans les meilleures conditions.

Art. 9
Critères d'évaluation

L'évaluation doit prendre en considération les paramètres suivants :

- VOLONTÉ : L'action du chien doit être assidue, continue et déterminée. Le chien doit agir de sa propre initiative et ne pas avoir besoin d'une incitation continue de la part du conducteur, et il doit également faire preuve de détermination pour faire face à un terrain difficile.
- RECHERCHE : la recherche doit être adaptée au type d'environnement, elle doit être d’un rayon qui permet de couvrir une bonne partie du terrain, mais le comportement doit également être attentif et diligent afin que la zone concernée soit correctement analysée, permettant ainsi d'effectuer un travail efficace. L'allure doit ralentir progressivement dans les zones que le chien juge les meilleures pour une évaluation ultérieure ou dans les zones indiquées par le conducteur ; l'action de recherche du chien doit être effectuée principalement devant le conducteur et ne doit pas être distraite par l'odeur du gibier, ou celles laissées par d'autres chiens.
- ALLURES : l'allure optimale est un trot vif et détendu qui montre que le chien aime son travail. De courtes passages au galop sont admis en début de séance et lors du retour aux zones déjà inspectées. Lors des étapes de contrôle, le passage au pas est admis
- OLFACTION. Le Jury évaluera la concentration et la puissance du nez du chien pour trouver des sites et sa capacité de « suivre son nez » lorsque des émanations de truffes mûres sont remontées par le vent.
- RAPPORT AVEC LE CONDUCTEUR. Le chien doit faire preuve d'indépendance et de détermination, mais il doit aussi avoir un bon rapport avec son conducteur, sans montrer aucune crainte. Il doit diriger la recherche dans la direction indiquée et revenir rapidement lorsqu'on l'appelle, sauf lorsqu'il est sur le point de commencer à creuser.
- MARQUAGE. Les juges ne doivent pas prendre en considération le nombre de trous mais surtout leur qualité. Le chien doit creuser de façon déterminée et, lorsqu'il est interrompu par le conducteur, il doit recommencer à son ordre. La capacité d'arrêter de creuser sur ordre et/ou d'apporter la truffe au conducteur sera évaluée positivement. L'action de creuser du Lagotto doit permettre au conducteur de récupérer les truffes.

Dans les épreuves pour chiots et jeunes chiens, dans les critères de jugement, il faut accorder l'attention nécessaire aux qualités naturelles, à l'initiative et aux autres paramètres qui déterminent la note du concours, avec une tolérance pondérée dans l'évaluation des déficiences de dressage et d'équité.


Art. 10
Erreurs - La première minute

Les fautes et erreurs suivants peuvent entraîner une pénalisation ou une élimination :
a) le manque d'initiative et la discontinuité dans l'action
b) la recherche désordonnée et peu concluante
c) le style et la méthode de travail ne sont pas conformes à la race
d) l'abandon d’un marquage (avec truffe)
e) plus de deux faux marquages,
f) le manque grave d'obéissance ou comportement incontrôlable
g) des défauts physiques et une faible endurance
h) poursuite persistante des émanations de gibier, éventuellement course après le gibier,
i) déranger l'autre chien dans une épreuve en couple et/ou des phases persistantes d'attention pour l'autre chien
j) la peur des coups de feu et du bruit ; la timidité et l'agressivité

Il appartient au juge d'évaluer objectivement la gravité d'une erreur commise par le chien, en considérant les différentes circonstances qui l'ont causée.
Les erreurs commises dans la première minute n'entraîneront jamais l'élimination.

Art. 11
Qualificatifs - Obligation de marquage efficace pour les chiens qualifiés

L'évaluation est exprimée par l'attribution de qualificatifs. Après la finalisation de l’épreuve, le jury génère immédiatement une liste des 3 premiers chiens qualifiés. Toutefois, un rapport sera établi pour tous les chiens présentés.
La première place du classement ne peut être attribuée à un chien ayant obtenu une qualification inférieure à "T.B" (Très Bon), et dans ce cas la place N° 1 sera réservée.
Pour être qualifié, un chien doit avoir effectué au moins un marquage efficace pour la recherche de la truffe dans les conditions de l’épreuve.
Les qualificatifs seront attribués selon les critères suivants :
Excellent ( EXC. ) : Ce qualificatif sera donné à un chien qui a démontré le plus haut degré dans toutes les qualités de style et les qualités naturelles qui caractérisent la race. De plus, le chien qualifié d'excellent ne doit pas avoir des défauts visibles, et ne doit pas avoir commis de erreurs graves, s'avérant ainsi exceptionnel et capable d'accomplir au plus haut degré de perfection le travail prescrit par le standard.
Très Bon ( T.B. ) : Ce qualificatif sera donné à un chien qui a fait un excellent travail en démontrant un degré considérable des talents et des qualités particulières de la race. Le qualificatif T.B. doit également être donnée aux chiens qui, pour leur travail et pour les dons démontrés dans le concours, auraient mérité le qualificatif "Excellent", mais qui ont commis des erreurs qui ne leur ont pas permis d'obtenir le qualificatif supérieur.
Bon ( B ) : Un chien qui prouve qu'il possède dans une large mesure les caractéristiques de la race et qui effectue un bon travail sans aucune erreur grave ou avec seulement des fautes mineures.
Assez bon ( A.B.) : Un chien qui démontre une qualité naturelle suffisante et qui a fait un travail décent, assez bon pour mériter un qualificatif.

Les qualificatifs pour les chiots sont « Très prometteur », « Prometteur » et « Assez prometteur ». Ces qualificatifs n'apparaîtront pas dans le livret de qualification.

Art. 12
Chiens éliminés et non qualifiés
Un chien qui a commis des erreurs menant à son élimination ou qui a été retiré à la demande du conducteur sera mentionné dans le rapport du juge comme « Supprimé » . Le chien qui à la fin du passage ne sera pas classé faute de trouver de la truffe sera défini dans le rapport du Juge comme " Non qualifié ". Il est obligatoire pour le Délégué de l'E.N.C.I. et le Comité d'Organisation d'inscrire les définitions ci-dessus dans le livret de qualification.




Art. 13
Q.N.C. - Qualité naturelle certifiée

Le qualificatif Q.N.C (Qualité Naturelle Certifiée) peut être donnée à un chien qui a fait au moins un marquage utile pour le type de truffe qui a fait l'objet de l'épreuve, et qui a démontré les qualités naturelles et distinctives de la race, démontrées dans une partie raisonnable du parcours, et qui s'est montré apte au travail, mais qui a commis des erreurs causées par un manque d'éducation et/ou d’entrainement qui l'empêchent d'obtenir un qualificatif.

Art. 14
Le CAC et CACIT et ses Réserves attribués comme récompenses

En ce qui concerne le CAC, CACIT et les Réserves afférentes, il est fait référence aux règles contenues dans le "Regolamento Generale delle Manifestazioni Canine" (Règlement Général des Manifestations Canines) de l'E.N.C.I.
Seulement dans la classe ouverte un juge peut délivrer le CAC et la RCAC. Si l'épreuve est divisée en séries (batteries), le CAC et sa réserve peuvent être attribués à chaque série.

Dans les épreuves internationales, le CACIT est attribué s'il y a au moins 6 passages, et lorsque les mâles et les femelles concourent ensemble. Les critères de jugement pour l'attribution des CACIT sont identiques à ceux des CAC. Par conséquent, dans les épreuves internationales à jury multiple, l'attribution du CACIT se fera parallèlement à celle du CAC, sauf dans les cas où le déroulement de l'épreuve nécessite la formation de séries.

Dans les épreuves internationales impliquant la formation de séries, un seul CACIT peut néanmoins être attribué. Si deux ou plusieurs chiens sont les vainqueurs des séries ayant obtenu le CAC, ils seront soumis à un examen supplémentaire par un jury composé de trois experts-juges formés au CACIT, en cas d'attribution du CACIT et de la réserve.

Dans les cas où un seul chien est le vainqueur d'une série avec un CAC attribué par un seul juge, le chien sera présenté pour vérification à un jury composé de trois juges experts formés au CACIT, pour une éventuelle attribution de CACIT. Si le CACIT est attribué, le chien qui a gagné la RCAC sera soumis à la même épreuve.
Au cours de la vérification pour l'attribution du CACIT et de la Réserve, il est essentiel que le chien présente un niveau de performance adéquat, même s'il n'a aucune chance de marquer utilement pendant le passage.

Art. 15
Proclamation des résultats - Le rapport

À la fin du concours, le juge procède à la lecture des qualificatifs et du classement sur le site même de l’épreuve. Le rapport technique, sauf conditions spéciales, doit toujours être présenté à la fin de l'épreuve sur le site du rassemblement lors de la cérémonie de remise des prix.


Art. 16
Qualificatifs requis pour l'inscription en Classe Travail à une exposition / rassemblement de race

Un chien, pour pouvoir concourir en classe Travail lors d'une exposition / rassemblement de race, doit avoir obtenu au moins le qualificatif « T.B. » ou « Q.N.C » dans une épreuve de recherche de truffes.

Art. 17
Tests d'aptitude à la recherche de truffe

Le C.I.L. en concertation avec l'E.N.C.I., dans le cadre des programmes d'élevage pour la protection de la race, aura le droit d'organiser des manifestations avec des demandes dérogeant aux articles du présent règlement. Elles pourront consister en des expositions de travail sans qualificatifs pour les titres de Champion, ou en des tests d'aptitude pour les sujets qui ne nécessitent pas le niveau formel d'approbation prévu par le règlement ci-dessus. Ces manifestations seront jugées par des personnes expérimentées nommées par la C.I.L. et aussi par les Juges experts de l'E.N.C.I., comme déterminé par un règlement spécial préparé par la C.I.L. Pour ces types d'événements, le C.I.L. doit soumettre un programme de mise en œuvre à l'E.N.C.I. pour approbation, détaillant les objectifs et les buts - en accord avec le Plan d'Elevage de la race - ainsi que les règlements avec les critères d'évaluation. A la demande du C.I.L., le Comité de Direction de l'E.N.C.I. peut approuver le « Qualificatif d'Aptitude Spéciale à la Recherche de Truffe » comme titre alternatif pour l'admission en classe travail dans les expositions et/ou comme titre alternatif pour l'admission au "Registre des Eleveurs Sélectionnés".

Art. 18
Obtention de récompenses pour le Championnat Italien de Travail

- Obtention de trois CAC, dont au moins un dans les épreuves spéciales de type B, et au moins deux pour de différents types de truffes. Les CAC obtenues dans les épreuves avec un seul juge doivent être délivrées par des juges différents.
- Acquisition de deux qualificatifs « Excellent » (EXC), dont un sur un troisième type de truffe au cas où les CAC n'auraient été obtenus que sur deux types.
- Qualificatif minimal de "Très Bon" (T.B.) attribué lors d'un rassemblement de race ou d'une exposition spéciale avec attribution de « CAC » (Certificat d'Aptitude au Championnat Italien de Beauté).
- Dans les épreuves de type A, le RCAC prendra valeur de CAC auprès de l'ENCI lorsque le CAC, ayant déjà été proclamé Champion de Travail Italien ou ayant reçu auparavant d'autres CAC dont le nombre est suffisant pour le titre de Champion, n'a pas besoin du CAC de l'épreuve en question. C'est également le cas si le CAC attribué lors de cette dernière épreuve n'est pas, pour une raison quelconque, confirmé par l'E.N.C.I.

- Dans les épreuves spéciales de type B, la RCAC peut être utilisée, quel que soit le titre détenu par le chien qui a obtenu le CAC.
- Radiographie pour le contrôle officiel de la dysplasie de la hanche avec le grade A, B ou C.
Art. 19
Pour tous les règlements non prévus dans le présent document, il est fait référence au Regolamento Speciale delle Prove di Lavoro de l'E.N.C.I. (Règlement spécial des épreuves de travail) et au Regolamento Generale delle Manifestazioni Canine (Règlement général des manifestations canines).


FORMATION DES JUGES

Acutellement seuls juges de Cavage Français ayant deja effectué des jugements ou assessorats sur ce type d'épreuve sont habilités à les juger (cf liste des juges)
Les autres juges pourront pour ceux qui le souhaitent et qui ont dejà jugé des épreuves Van Cappel faire une formation ou 3 assessorats.

 
 LA SAISON 2020 - 2021
- Calendrier 2020 - 2021.
 LES CONCOURS SUR CARRES
- Auge St Médard le 2 aout
- Val et Châtillon 26 et 27 septembre
- Sarreguemines 19 et 20 septembre
- Sarreguemines 3 et 4 octobre
 LES CONCOURS VAN CAPPEL
- Auge St Médard le 1 aout
 LES CONCOURS LAGOTTO
 LES SAISONS PRECEDENTES
- Finale 2020 carrés
- Saison 2019-2020 carrés
- Finale Van Cappel 2019
- Saison 2019 Van Cappel
- Finales 2019 carrés
- Saison 2018-2019 carrés
- Finale 2018 Van Cappel
- Saison 2017 - 2018 Van Cappel
-  Finales 2018 Carrés
- Saison 2017-2018 carrés
- Finale 2017 Van Cappel
- Saison 2016 - 2017 Van Cappel
- Finale 2017 Carrés
- Saison 2016 - 2017 carrés
- Finale 2016 Van Cappel
- Saison 2013 à 2016 Van Cappel
- Finale 2016 Carré
- Saison 2015-2016 carrés
- Finale 2015
- Saison 2014-2015
- Finale 2014
- Saison 2013-2014
- Finale 2013
- Saison 2012-2013
- Finale 2012
- Saison 2011-2012
- Finale 2011
- Saison 2010-2011
- Finale 2010
- Saison 2009-2010
- Finale 2009
- Saison 2008-2009 - Carrés
Le cavage en France.
Réalisation www.Atara.com