COMMISSION CAVAGE SCC
- Le Mot du Président
- La SCC
- La Commission
- Les Compte-Rendus
- Les Juges
- Le Règlement "concours sur Carrés"
- Le Règlement "Methode Van Cappel"
- Documents à télécharger
- Les Partenaires
- Nous Contacter
- Site de la SCC
 L'ACTUALITE DU CAVAGE
Nouveautés
Les résultats du concours carrés de Villetoureix sont en ligne....
Nouveautés
Des CSAU sont organisés à Val et Chatillon : feuilles d'engagement en ligne avec celles des concours...
Nouveautés
L'invitation et les engagements du concours carrés de Saint Mesmin son en ligne....
Nouveautés
Les engagements du concours carrés de Dieuze (57) sont en ligne....
Nouveautés
les engagements des concours carrés et Van Cappel d'Auge Saint Médard sont en ligne....
- Animation du site
 LE CAVAGE
- Le Cavage
- Les Champions de France
- Les Champions de Travail sur Carré
- Les Champions de Travail Van Cappel
- Le record de temps
- Hommage
Le cavage en France.
 
COMMISSION CAVAGE SCC
Le Règlement "concours sur Carrés"



Le règlement officiel SCC au 28/4/2015 - concours sur carrés.
A – CONCOURS SELECTIFS

CONDITIONS GENERALES

Les concours de cavage étant reconnus par la Société Centrale Canine, tout organisateur doit obligatoirement être :

- Soit une Société Canine Départementale ou Régionale affiliée à la Société Centrale Canine,

- Soit un Club Canin d’Utilisation affilié à une Société Canine Régionale.

- Soit un Club de Race affilié à la Société Centrale Canine,

- Soit une organisation agricole, trufficole, communale ou autre patronnée par une Société Canine Régionale qui donnera son accord et y délèguera éventuellement un représentant.

Les concours de chiens truffiers sont destinés à promouvoir l’utilité de ces chiens : le repérage des truffes. Ils ont également pour but de faire ressortir les qualités et aptitudes individuelles des chiens présentés afin de poursuivre les efforts de sélection de leur race et d’amélioration de leurs capacités.

Les concours de chiens truffiers doivent donc, dans toute la mesure du possible, tenir compte dans leur organisation des conditions les plus neutres possibles. C’est pourquoi des terrains, sans truffes naturelles, sont à rechercher ; les terres labourées ou les marécages sont proscrits.

Le dernier concours sélectif devra avoir lieu 15 jours au minimum avant la finale.

Les chiens truffiers ne sont pas soumis au C.S.A.U. (Certificat de Sociabilité et d’Aptitude à l’Utilisation).

ORGANISATION ADMINISTRATIVE

Les organisateurs de concours doivent déposer leurs dates au mois d’octobre précédant la saison concernée pour validation du calendrier et afin que celles-ci puissent paraître dans les journaux spécialisés, comme et avec les autres disciplines canines.

Après acceptation de la date du concours par la commission cavage, l’organisateur effectue une demande d’autorisation auprès des services vétérinaires du département.

Pour chaque concours, les feuilles d’engagement doivent être transmises expédiées, par tous les moyens modernes de communication, aux concurrents assez tôt afin qu’ils puissent répondre avant la date fixée.

Afin de faciliter les engagements et lorsque la signature du Président du club ou de la Société Canine sera demandée sur la feuille d’engagement, le candidat aura la possibilité de fournir une photocopie de sa carte de membre de l’un ou de l’autre.

Les concurrents non membres d’un club ou d’une société canine reconnus par la Société Centrale Canine subiront une majoration de 15 euros sur l’engagement de leur 1er chien.

Dans le cas ou il y aurait trop de concurrents (surface du terrain trop petite par exemple) les concurrents seront retenus en fonction de leur rapidité de réponse, la date de la poste faisant foi et en priorité la classe B qui concourt pour le championnat. Les concurrents non retenus seront prévenus par lettre.

Tout concours volontairement limité à 40 chiens ne sera plus sélectif pour le Championnat de France. Un propriétaire ou conducteur concurrent ne pourra présenter que 4 chiens au maximum sur un même concours (quelque soit les catégories de ceux-ci).

Les propriétaires de chiens habitant des départements déclarés infestés par la rage doivent fournir une attestation anti-rabique avec leur engagement. Il en est de même lors de concours effectués dans les dits départements.

Les feuilles d’engagement doivent indiquer la somme à régler pour chaque chien. La commission cavage formule tous les ans le prix maximum souhaité, mais sans en imposer l’application laissée au bon vouloir de l’organisateur. Elles doivent indiquer clairement que le carnet de travail est obligatoire, ainsi que la licence Propriétaire de l’année en cours

Les organisateurs de concours doivent envoyer aux juges les feuilles de préparation de concours (en annexe) 8 jours avant celui-ci. Les juges doivent remplir la partie les concernant après le concours et celles-ci seront remises avec les feuilles de jugement au secrétaire de la Commission. Les feuilles sont à télécharger sur le site www.lecavageenfrance.com

Un plan précis de chaque truffière doit être établi et remis au jury avant le début de l’épreuve. Ce plan indique de façon précise l’emplacement de chaque truffe ou leurre entière ou coupée, ou morceau de truffe. Toutes les côtes du plan doivent être prises à partir du côté ou de l’angle le plus proche de la truffe.

Les feuilles de jugement et classement pré-remplies doivent être prévues par les organisateurs en quantité suffisante en fonction du nombre de concurrents. En principe 3 par concurrent (1 pour le concurrent, 1 pour l’organisateur, à envoyer à la SCC, et 1 pour le secrétariat de la commission).

Les organisateurs doivent prévoir les récompenses (coupes, trophées, bouteilles, sacs d’aliments etc.….) à leur libre initiative. Ils doivent assister à la remise des prix en fin d’après midi après annonce des résultats par le ou les juges du concours. Tous les concurrents doivent être présents à la remise des prix.

Une liste des participants doit être établie avec le nom du propriétaire du chien, le nom du conducteur s’il n’est pas le propriétaire, l’adresse complète, le numéro de téléphone et l’adresse E-Mail, le nom du chien, son affixe s’il y a lieu, le numéro du LOF, le numéro de tatouage ou de transpondeur, la date de naissance, le numéro du carnet de travail et N° de licence Propriétaire.

Cette liste peut être incluse dans un catalogue qui doit comporter le lieu du concours, la date, éventuellement la photocopie de la carte des lieux, le nom des organisateurs, le nom du ou des juges retenus, les horaires à respecter. Ce document est remis gratuitement à chaque concurrent, aux juges et deux exemplaires sont réservés au secrétariat de la commission.

Le carnet de travail est obligatoire en classe A et B LOF. Le carnet de Suivi des Epreuves est obligatoire en classe A et B non LOF. Le concurrent ne présentant pas son carnet de travail et N° de licence ne pourra concourir. Les concurrents doivent remettre impérativement le carnet de travail au secrétariat en venant tirer au sort.

Les nouveaux propriétaires ou conducteurs ainsi que leurs conjoints, ascendants ou descendants utilisateurs débutant avec un chien NON LOF ne pourront plus participer aux concours avec un autre chien NON LOF après la disparition du premier. Dès lors ils devront obligatoirement présenter un chien inscrit au LOF.

Est considéré comme chien LOF, tout chien muni d’un certificat de naissance officiel délivré par la Société Centrale Canine.
Dans le présent règlement, est considéré comme chien L.O.F. tout chien muni d’un certificat d’inscription à un Livre d’Origine des pays membres et une race reconnus par la F.C.I.

Les concours de chiens truffiers sont ouverts à toutes les races et types de chiens.

Les chiens seront obligatoirement Identifiés pour pouvoir concourir.

Les licences seront obligatoires à partir du 1er janvier 2016. Elles sont valables du 1er janvier au 31 décembre. Il est fortement conseillé de les demander à partir du 1er octobre de l’année précédente.

Tous les chiens ne travaillant pas doivent être largement tenus à l’écart des aires de concours afin de ne pas perturber le travail d’un concurrent. Ceci est également valable pour les chiennes en chaleur.

Il ne peut être question de robotiser les jugements. Il faut laisser à chaque juge sa sensibilité et sa faculté à interpréter un geste, une situation, dans le cadre de sa mission. La note d’allure générale (5 points) est faite pour cela. Les fautes et tricheries seront sanctionnées à l’initiative du juge.

RAPPEL : Les organisateurs sont priés de bien vouloir expédier dans les meilleurs délais, au secrétaire de la commission, tous les résultats (A et B), la feuille de préparation aux concours ainsi qu’un exemplaire de la liste des engagés.

ORGANISATION MATERIELLE

1/ Chaque truffière aura une superficie de 25 m² soit 5m x 5m (+/- 1m²) délimitée par une cordelette, une bande en plastique, etc...... Sont impérativement proscrites les délimitations faites avec de la chaux, du sable, du ciment, de l’herbe coupée ou tout autre matériau pouvant gêner les chiens dans leur recherche, ainsi que les juges dans la précision de leurs appréciations ou mesures.
Une clôture destinée à éloigner le public des surfaces de recherche est vivement conseillé et sera réalisée à au moins 5 mètres des limites des truffières.
Ces dernières seront séparées par une distance d’au moins 5 mètres entre elles.
Elles seront prospectées selon un ordre croissant ou décroissant, sans laisser de truffières non explorées ; exception faite de celles attribuées à des chiennes en chaleurs.
Une branche de chêne (de préférence) doit être plantée au centre de la truffière matérialisant symboliquement le chêne truffier. Cette branche pourra éventuellement être enlevée par le concurrent au début de l’épreuve. Elle sera systématiquement retirée après le travail du chien si les 6 truffes (ou leurres) sont levées.

2/ Chaque truffière devra comporter 6 truffes ou leurres répartis de façon irrégulière, mais sur plus de la moitié de la surface. Elles devront toujours êtres séparées d’au moins 0,30 m les unes des autres et situées à au moins 0,30 m des limites de la truffière.
Il ne sera pas posé plus de deux truffes (ou leurres) par médiane ou diagonale. Deux truffes ou leurres seront obligatoirement disposées hors des médianes et diagonales.
Les truffes (ou leurres) seront enterrées à une profondeur de 3 à 10 cm maximum la veille du concours.
Le diamètre des truffes sera compris entre 2 et 4 cm, soit des truffes de 10 à 20 grammes environ.
Pour les concours sélectifs, il pourra être utilisé des Tuber Melanosporum, Tuber Brumales, Tuber Uncinatum, Tuber Aestivum ou Tuber Mésentérique. S’il est dans l’impossibilité de se procurer des truffes, l’organisateur pourra avoir recours aux leurres.
Il est recommandé d’utiliser des truffes entières ; dans le cas d’emploi de truffes coupées, les morceaux répondront aux dimensions précisées ci-dessus.
Lors de l’organisation de concours, la priorité de concourir avec des truffes naturelles doit être donnée aux chiens LOF. Si cela s’avère impossible et en accord avec la commission, il y a possibilité de fabriquer des leurres en plâtre noir de la grosseur d’une truffe de concours et percée d’un trou de diamètre 11mm +/- 1 mm et d’une profondeur égale aux ¾ du diamètre de la truffe. Il sera injecté la quantité nécessaire de produit de synthèse du type « concentration concours » ou le trou pourra être rempli de brisures de truffes. Ce trou sera rebouché exclusivement par du coton.
Avant leur première utilisation, les leurres en plâtre devront être saturé avec un produit neutre en odeur et imprégnés du parfum synthétique au moins une semaine à l’avance.
Le recouvrement de chaque emplacement ne devra pas laisser de traces susceptibles d’être repérées par le concurrent.

3/ Un plan précis des emplacements des truffes sera dressé et mis à la disposition du jury.
L’utilisation des plans à l’échelle, spécialement mis au point, est vivement conseillée.
Il y aura autant de truffières que de concurrents, plus deux en secours (incidents divers pouvant survenir pendant le concours et nécessitant de faire repasser un concurrent).

4/ Hormis le conducteur, personne ne sera admis dans la zone de travail.
Les journalistes, photographes, reporters etc.… ne pourront approcher de la zone de recherche qu’avec le double accord exprès du concurrent et du juge.
D’une manière générale, toutes les dispositions devront être prises par les organisateurs pour que chaque chien puisse travailler sans être gêné par le public, la presse ou par d’autres chiens.
Les concurrents eux-mêmes devront faire preuve de fair-play afin de ne pas perturber les autres chiens lors de leurs déplacements.

5/ Les sujets visiblement atteints de maladies, les chiens agressifs (ayant mordu ou non sur le lieu du concours), seront exclus du concours par les organisateurs après consultation du jury (tout comme en exposition).
Le dégagement de la responsabilité des organisateurs en cas d’accidents causés par les chiens seront précisés sur les feuilles d’engagement dûment signées par les concurrents.
Les femelles en chaleur devront être impérativement signalées par leur conducteur dès leur arrivée.
Elles devront être maintenues dans les voitures à distance suffisante afin de ne pas importuner les mâles faute de quoi elles seront irrémédiablement éliminées.
Elles concourront après tous les autres concurrents, quel que soit l’ordre de passage tiré préalablement au sort. Tout conducteur déclarant faussement une chienne en chaleur sera éliminé (la vérification sera faite par un juge avec la mise en présence d’un mâle après le passage de tous les concurrents).

6/ Chaque truffière sera numérotée et l’ordre chronologique de passage des concurrents se fera après tirage au sort (concurrent n°1 sur la truffière n°1 et ainsi de suite).
Les tirages au sort des concours de classe A et B devront avoir lieu successivement.
Il y aura 4 tirages au sort successifs : A LOF, A non LOF, B LOF, B non LOF. Il est possible de ne faire qu’un seul tirage au sort pour les A LOF et A non LOF. Lorsqu’il y a 2 séries pour une même classe, le tirage au sort doit se faire parmi tous les inscrits dans cette classe afin que la répartition des chiens dans les 2 jurys soit aléatoire et non imposée (exception faite des chiens appartenant à un juge officiant ou aux membres de sa famille qui seront obligatoirement jugé par le second juge).
Après le tirage au sort, les organisateurs répartiront les chiens dans les différents jurys et prendront toutes dispositions pour interdire l’accès des aires de travail aux concurrents avant leur passage.

7/ Un concours de chiens truffiers peut être composé de un ou deux jurys susceptibles de décerner le CACT et la RCACT. Chaque juge ne pourra juger plus de quarante chiens par jour.
Lorsqu’il y aura plus de 80 concurrents par concours, les clubs organisateurs, afin de respecter une plus grande égalité dans la nature des terrains, auront la possibilité de faire concourir les classes A la veille du concours avec l’accord des juges prévus le lendemain ou d’autres juges. Les organisateurs ont la possibilité de limiter le nombre de concurrents à 60 si la surface des terrains disponibles ne permet pas d’aller au-delà.
Habituellement, les chiens jugés dans la matinée sont des chiens de classe A, mais compte tenu des conditions climatiques ou d’organisation, toutes autres dispositions peuvent être prises pour faciliter le bon déroulement de l’épreuve.
Chacun des juges interviendra sur sa propre série et fera son classement indépendamment des autres séries.
Chaque juge se verra ainsi la possibilité d’attribuer ou non le CACT et la RCACT dans sa série.
En B LOF, il convient que le nombre de chien dans chaque jury soit le plus proche possible afin que les probabilités d’obtention du CACT soit la même pour chaque concurrent.


8/ Après la mise en place des truffes ou leurres, aucun passage de personne ou d’animal (y compris les concurrents) ne doit se produire jusqu’au moment du concours.
Les chiens ne travaillant pas doivent être largement tenus à l’écart des aires de concours.
Les concurrents ne doivent pas faire détendre leur animal à proximité du terrain du concours.
Les organisateurs doivent prévoir deux personnes compétentes au secrétariat pour effectuer les calculs, remplir les carnets de travail, les feuilles de jugement, et les feuilles de classement.
Elles devront être munies d’une calculette, ou mieux, d’un ordinateur portable.
Les organisateurs doivent également prévoir des grands parapluies ou parasols (genre parapluie de pêche) pour le secrétaire de terrain et pour le juge.

RAPPEL : Il existe une charte à l’attention des organisateurs de concours de cavage (en annexe).


TYPES DE CONCOURS


Classe A

Le carnet de travail est obligatoire pour les chiens L.O.F. Le carnet de Suivi des Epreuves est obligatoire en classe A non LOF.
Ce concours est réservé aux chiens qui débutent, quel que soit leur âge, et qui n’ont pas encore acquis une expérience suffisante. Le chien peut être muni d’un collier et tenu en laisse.
Dès l’obtention de deux qualificatifs « excellent », dont un au moins sans collier, le propriétaire pourra engager le chien en classe B s’il le désire, mais à l’occasion d’un autre concours.
Après l’obtention de 3 excellents en classe A, dont un au moins sans collier, le passage en classe B est OBLIGATOIRE.

Classe B

Cette épreuve est accessible à tout chien muni de son carnet de travail rempli pour les concours en classe A et ayant obligatoirement obtenu au moins deux « excellent » en classe A.
Le CACT (Certificat d’Aptitude au Championnat de Travail) ne peut être attribué que dans les seuls concours de classe B LOF, comportant au moins 6 chiens inscrits au LOF, au chien classé 1er Exc. et ayant obtenu au moins 85% des points (170 points).
Le CACT ne peut être attribué que sous réserve de l’application stricte des dispositions du présent règlement.
Il ne peut être attribué qu’un seul CACT et une seule RCACT dans la série de chaque juge.
La réserve de CACT peut être accordée, selon le même mode que le CACT, au chien ayant le nombre de points suivant celui du premier.
Dans le cas où il y aurait deux premiers ex-aequo, le CACT sera accordé au chien qui aura trouvé l’une des six truffes plus rapidement que l’autre concurrent, en commençant par le temps mis pour trouver la première et ainsi de suite.

L’obtention de 3 CACT avec 2 juges différents au moins permet l’attribution du titre de champion de travail à condition que le chien ait obtenu au moins un TB en exposition de conformité au standard.

Seuls les chiens inscrits au LOF et titulaires d’un carnet de travail, auront leurs résultats homologués par la SCC.


QUALIFICATIFS

Ils seront attribués selon l’échelle suivante :

EXCELLENT, aux concurrents ayant obtenu au moins 85% du maximum possible des points. (170/200)

TRES BON, aux concurrents ayant obtenu entre 60 et 85% du maximum possible des points. (120 à-170/200)

BON, aux concurrents ayant obtenu entre 50 et 60% du maximum possible des points. (100 à-120/200)

INSUFFISANT, aux concurrents ayant obtenu moins de 50% du maximum possible des points. (- de 100/200)

Tous les résultats obtenus seront systématiquement inscrits sur le carnet de travail de chaque chien.

CONDITIONS DU TRAVAIL

1/ Le concours est jugé sur un total de 200 points, répartis de la façon suivante :
Durée du travail : 60 points
Nombre de truffes : 135 points
Allure générale : 5 points (à l’appréciation du juge)

2/ A l’appel de son nom ou de son numéro de truffière, le concurrent devra se présenter sans tarder au jury avec son chien à au moins 5m de la truffière, afin d’éviter un repérage anticipé des truffes. Il devra donner son nom, prénom, nom, affixe, race et âge du chien, numéros de L.O.F. et de carnet de travail.

3/ Au commandement du juge, le concurrent se dirige à l'endroit de son choix en respectant une distance de 1 m minimum de la truffière. Un fois en place, dans un délai ne dépassant pas 5 secondes, le concurrent libère son chien sur la truffière. Après avoir enlevé la laisse, il ne doit plus manipuler son chien. Cette disposition s’applique uniquement pour les classes B.
Le chronomètre est mis en marche dès que les 5 secondes sont écoulées ou dès que le chien a mis une patte sur la truffière et n’est arrêté que lorsque la sixième truffe est dans la main du ramasseur ou au bout des huit minutes que dure au maximum l’épreuve.

4/ Pour éviter le tassement du sol, il est recommandé que le chien travaille seul sur la truffière. En classe B, le port d’un collier ou d’une muselière est strictement interdit pendant l’épreuve. Si le juge ne s’aperçoit pas du port d’un collier avant le début du travail, il doit faire ressortir de la truffière le chien et le conducteur pour l’enlever, le chronomètre continuant de défiler. Si le juge ne s’en aperçoit qu’à la fin du travail, il enlèvera un point de pénalité sur la note d’allure générale attribuée.

5/ Le chien devra marquer nettement par au moins un coup de patte franc d’avant en arrière l’emplacement PRECIS de la truffe. Le conducteur devra aller ramasser la truffe sans dégager une surface de plus de 0,20m x 0,20m. Chaque truffe récoltée devra être immédiatement et directement rapportée au ramasseur attitré sans brutalité ni bousculade, aux fins de contrôle, sans aucune autre action éventuelle (il appartient au juge de sanctionner toute dérive par une diminution du pointage de l’allure générale). Le temps alloué pour la truffe sera décompté à partir du moment où le ramasseur aura la truffe en main. Une truffe récoltée et non remise instantanément pour contrôle entraînera l’élimination du concurrent.

6/ Chaque coup de patte franc donné par le chien ou recherche par le concurrent sur un emplacement sans truffe ou situé à plus de 0,20m d’une truffe sera pénalisé de 10 points.
La même action se déployant sur un emplacement de truffe déjà levée sera pénalisée de 5 points.
Ces pénalités ne seront appliquées qu’une seule fois sur chaque emplacement.
Un chien qui mange une truffe est éliminé.

6.1/ Les truffes cassées à la récolte devront être indiquées au juge pour vérification et confirmation par le ramasseur. En cas de remarquage par le chien à l’emplacement de cette truffe cassée on n’appliquera aucune pénalité.

6.2/ En cas de truffe écrasée, les juges auront toute latitude pour apprécier la pénalité éventuelle à appliquer compte tenu de l’état de la truffe remise.

6.3/ Si le concurrent dégage et remet une truffe non indiquée de la patte par son chien, le juge lui demandera de la remettre en terre et de faire gratter le chien avant de la lever.

7/ Dans le cas où le chien marquerait un emplacement non indiqué sur le plan et si une truffe de quelque espèce que ce soit est levée, la totalité des points sera accordée comme pour une truffe préalablement cachée. Le travail s’arrêtera dès la remise, au ramasseur, de la 6ème truffe effectivement levée.

8/ Chaque emplacement de truffe levée sera recouvert et nivelé par le conducteur sous peine de perdre le bénéfice des points liés au temps mis à trouver ladite truffe. Y compris le dernier.

9/ La durée maximale du travail est fixée à 8 minutes. Toute cessation volontaire de l’action de recherche de la part du concurrent avant cette durée entraîne l’élimination systématique.

10/ Si le concurrent le demande, le juge peut indiquer le temps écoulé après chaque truffe trouvée ainsi que son numéro d’ordre. Le juge informe le concurrent lorsqu’il ne reste plus qu’une minute avant la fin du temps réglementaire.

11/ Toute intervention caractérisée, l’interprétation étant laissée à l’appréciation du juge, tendant à empêcher le chien d’effectuer un marquage d’une truffe déjà levée, sera pénalisée de 5 points.

12/ La note d’allure générale doit prendre en considération l’obéissance, l’ardeur du chien au travail, la sagesse, la complicité de l’équipe chien/conducteur, ainsi que les divagations en dehors de la truffière. La note d’allure générale devra être commentée brièvement au concurrent à la fin du travail.

Elle ne doit en aucun cas être indexée au temps mis par le chien à trouver les truffes.

Le juge pourra pénaliser un concurrent dont la tenue, les propos ou tout comportement douteux pourraient nuire au bon déroulement des épreuves, en jouant sur les points accordés pour l’allure générale.

13/ Tout chien sortant de la main ou posant une patte sur une autre truffière, levée ou non, sera éliminé. Le juge devra pénaliser d’1 point, dans l’allure générale, les chiens qui se «  videraient » sur la truffière.

14/ Pour les catégories B LOF et B non LOF, dans le cas où le conducteur guide son chien sur un emplacement de truffe visible, le juge devra, à chaque fois, appliquer une pénalité d’1 point sur l’allure générale.

15/ Un seul outil sera autorisé par concurrent.

16/ Le port de gants est autorisé pendant le travail sur la truffière.

17/ A la fin du travail, le juge doit indiquer au concurrent le nombre de fautes ainsi que le temps réalisé. La note d’allure générale devra être commentée brièvement.


FORMATION ET NOMINATION
DES FUTURS JUGES

Les futurs juges devront se conformer aux directives de la SCC, à savoir :

- Faire parvenir une demande manuscrite à la commission ainsi que la liste des excellents et des classements obtenus avec 1 ou plusieurs chiens lui appartenant dans les concours sélectifs et finales avec indication des lieux, dates et noms des juges. La participation à une finale au moins sera demandée.

Après acceptation du candidat par la commission, il devra :

Effectuer un stage de connaissances cynophiles organisé par la SCC (3 jours, obtenir au moins 13 à l’examen final).

Effectuer un stage de connaissances trufficoles dans un organisme agréé (1 à 2 jours, obtenir le certificat décerné en fin de stage).

Effectuer 3 assessorats de juge élève avec au moins 2 juges formateurs différents en concours de Cavage « sur carré » et 1 assessorat de juge élève avec au moins 1 juge formateur en épreuve au naturel «  méthode Van Cappel ».

Demander à la commission à être nommé juge stagiaire en fournissant les attestations des juges formateurs.

Effectuer 4 jugements de juge stagiaire avec au moins, dans le jury, 3 juges qualifiés différents en concours de cavage « sur carré » et 3 jugements de juge stagiaire avec 3 juges différents en épreuve au naturel « méthode Van Cappel »

La commission transmettra alors le dossier à la commission des juges de la SCC pour validation par le Conseil d’Administration.

Après deux jugements comme juge qualifié, l’intéressé pourra être désigné juge de la finale de la Coupe et du Championnat de France.

JUGES

Les juges officient dans le cadre des règlements en vigueur de la S.C.C. avec les particularités suivantes liées à la discipline du cavage.

Il ne peut être question de robotiser les jugements. Il faut laisser à chaque juge sa sensibilité et sa faculté à interpréter un geste, une situation dans le cadre de sa mission.

NB : Le juge ne pourra ni juger un chien lui appartenant présenté par un membre de sa famille ou par un étranger, ni juger un chien ne lui appartenant pas présenté par un membre de sa famille.

RAPPEL : Les juges doivent se conformer au règlement des juges de la S.C.C. en vigueur, et plus particulièrement aux Titres III et IV.

Les juges ne sont pas tenus de participer à l’organisation des concours.


COMPOSITION DU JURY

Il peut être constitué de juges qualifiés ou stagiaires, chacun étant président de son jury composé d’un ou deux aides et du ramasseur de truffes.

Un juge qualifié doit obligatoirement être présent dans le concours si un stagiaire y officie afin de contresigner un éventuel CACT.

Les aides peuvent être des élèves juges ou d’autres bénévoles.

Le juge doit donner des informations au ramasseur (emplacement, vérification minutieuse des truffes ramassées…) et au secrétaire sur le travail précis attendu avant le passage du premier concurrent.

L’équipe juge/ramasseur/secrétaire ne sera, si possible, pas modifiée pendant la durée du concours.

Après chaque concours, le juge, seul responsable de ses jugements, doit faire adresser par les organisateurs, à la SCC et à la Régionale, un rapport détaillé reprenant les points suivants :

1/ Les conditions générales de l’organisation du concours en certifiant que toutes les prescriptions ont bien été observées.

2/ Le palmarès complet et détaillé.

3/ La feuille de préparation aux Concours reprenant toutes les difficultés rencontrées, suggestions, observations diverses pouvant permettre d’éventuels aménagements au règlement.


OPERATIONS DE JUGEMENT

Chaque juge doit être muni d’un chronomètre de précision. Il calcule sa notation conformément au barème établi. Après le concours, le juge retranscrira sur les feuilles de jugement les points attribués à chaque chien avec ses commentaires et apposera sa signature au bas du document.

Un exemplaire de la feuille de jugement sera remis au concurrent, un autre à la société organisatrice, un troisième sera conservé par le juge. Ce dernier proclamera publiquement les résultats en donnant éventuellement les commentaires qu’il estimera souhaitables.

Le juge doit vérifier l’identité du chien présenté en contrôlant le tatouage ou le transpondeur ; s’il est complet (pour les mâles), et signaler éventuellement toute anomalie.

Les cas suscités pourront être solutionnés par la présence d’un second juge officiant le même jour sur un autre concours.

Tout concurrent à la possibilité de présenter au maximum 4 chiens (lui appartenant ou non) dans les classes A et B confondues.

Le second passage d’un concurrent sur une truffière de secours doit rester une exception laissée aux seules appréciations et décisions du juge ou du jury.

Tout concurrent est tenu d’être présent sur le lieu du concours depuis le tirage au sort des truffières jusqu’à la remise des prix où sera rendu le carnet de travail. En cas d’impossibilité, une exception pourra être tolérée avec l’accord de l’organisateur et du juge. Le carnet de travail sera renvoyé au concurrent à ses frais.


FEUILLE DE JUGEMENT

La feuille de jugement type est présentée en annexe.

Seul le second paragraphe (points par truffe trouvée) est modifié afin que la progression des valeurs soit « équitable », c'est-à-dire que la difficulté à trouver les truffes à mesure qu’on arrive à la fin augmente d’autant d’une truffe à l’autre ; c’est la définition même d’une progression géométrique où un membre quelconque de la progression est obtenu en multipliant le précédent par un coefficient qu’on appelle  « raison ». Afin de ne pas tomber sur des nombres décimaux, l’obtention d’un total de 135 points (§ condition du travail) se fait en mettant l’accent par un écart un peu plus grand sur la difficulté à trouver la dernière truffe.
Afin de mettre en valeur la difficulté croissante à trouver les truffes (ou leurres) à mesure qu’on arrive aux dernières truffes, la progression des point par truffe trouvée est la suivante (en points) :

8 – 10 – 14 – 21 – 32 – 50 total : 135

Tout concurrent qui ne trouve pas les 6 truffes dans les 8 minutes aura 0 à son crédit temps. Il ne pourra donc bénéficier que de la valeur des truffes trouvées et des points accordés par le juge au chapitre allure générale.



B - FINALE ANNUELLE


GENERALITES

En fin de saison (fin février, début mars) quatre finales sont prévues en même temps, le même jour, la première décernant le titre de :

VAINQUEUR DE LA COUPE DE FRANCE
DES CHIENS TRUFFIERS

…réservé aux chiens L.O.F. et attribuée au chien ayant obtenu le meilleur pointage de cette épreuve du jour.

La deuxième décernant le titre de :

CHAMPION DE FRANCE
DES CHIENS TRUFFIERS

…réservé aux chiens L.O.F. et attribué au chien ayant obtenu les 4 meilleurs pointages dans les concours sélectifs additionné du pointage de la Coupe de France.
En cas d’ex-aequo dans le Classement du Championnat de France, les concurrents seront départagés en fonction de leur classement à la coupe.


La troisième décernant le titre de :

VAINQUEUR DU CHALLENGE NATIONAL
DES CHIENS TRUFFIERS NON LOF

…réservé aux chiens non-LOF, non reconnu par la SCC et attribué au chien ayant obtenu le meilleur pointage de cette épreuve du jour.

La quatrième décernant le titre de :

LAUREAT NATIONAL
DES CHIENS TRUFFIERS NON LOF

…réservé aux chiens non-LOF, non reconnu par la S.C.C. et attribué au chien ayant obtenu les 4 meilleurs pointages dans les concours sélectifs additionné du pointage de l’épreuve du jour.

En cas d’ex-aequo dans le Classement, les concurrents seront départagés en fonction de leur classement au Challenge National des Chiens Truffiers non LOF.


SELECTION

CATEGORIE LOF 

25 chiens sont sélectionnés + 1 remplaçant (qui fera office de chien blanc s’il n’y a pas de désistements) à l’aide du total des points obtenus à leurs 4 meilleurs concours sélectifs de la saison dans deux régions cynophiles différentes.



CATEGORIE NON-LOF

8 chiens sont sélectionnés + 1 remplaçant de la même façon que pour les LOF à condition d’avoir obtenu au moins 740 points au total de leurs 4 meilleurs concours sélectifs dans deux régions différentes.

Pour les catégories LOF et non LOF, en cas d’ex-aequo dans le classement pour la sélection, le meilleur pointage parmi les 4 retenus déterminera le classement. En cas d’égalité, le temps de la 1ere truffe du meilleur pointage sera retenu et ainsi de suite avec le temps des truffes suivantes.

Il est rappelé que pour être sélectionné pour la finale, il faut que le chien ait obtenu au moins 4 Excellents dans les concours sélectifs dans au moins 2 régions cynophiles différentes.


ORGANISATION ADMINISTRATIVE

Les modalités d’organisation de la finale sont sensiblement les mêmes que pour les concours départementaux avec cependant quelques modifications.

La demande d’organisation des finales doit être faite par lettre comme pour les concours sélectifs, avant le 30 avril de chaque année, auprès du secrétaire de la commission.

En cas de plusieurs demandes pour la même finale, la décision sera prise par la commission.

La décision prise, les organisateurs retenus doivent expédier le plus rapidement possible au Président de la commission cavage leur budget prévisionnel afin qu’il puisse être présentée à la commission financière de la SCC pour obtenir éventuellement une subvention de celle-ci.

Les sélectionnés pour les deux finales sont désignés le soir du dernier concours sélectif après la réunion des membres de la commission. Une première sélection est présentée par le secrétaire à l’aide des résultats fournis par les organisateurs des différents concours.

La lettre de sélection est remise immédiatement aux présents et expédiée aux absents.

Ce dernier concours doit avoir lieu 15 jours au moins avant la finale.


Dans les jours qui suivent, les organisateurs de la finale font parvenir aux sélectionnés :

1/ Le lieu du terrain avec éventuellement un plan d’accès.

2/ La liste des hôtels proches acceptants les chiens en indiquant les prix pratiqués et les numéros de tel.

3/ Le programme détaillé de la journée.

4/ Tous renseignements d’ordre pratique, administratif ou autre pouvant être nécessaire aux concurrents.

L’invitation des concurrents au repas de gala est laissée à la libre appréciation des organisateurs. La décision doit être clairement indiquée aux participants.

Les finalistes sont invités. Aucun engagement n’est perçu par les organisateurs.

Si les organisateurs ne peuvent fournir les deux personnes qualifiées pour le secrétariat, elles seront retenues par la commission et indemnisées de la même façon que les juges.

Pour conduire un chien lors de la finale il faut que le conducteur ai au moins obtenu avec lui 1 Excellent dans les concours sélectifs.

Tous les juges qualifiés devront juger la finale. Les juges seront désignés par la commission chaque année.


ORGANISATION MATERIELLE

L’organisation matérielle de la finale est strictement la même que pour les concours sélectifs.

PAR CONTRE

Seules les truffes Tuber Mélanosporum, Tuber Brumale et Tuber uncinatum sont admises pour la finale. Eventuellement surgelées.
Il est souhaitable que chaque concurrent quel que soit son classement reçoive un souvenir de cette journée.
Les juges de cette finale sont tenus de participer à la mise en place des truffes la veille du concours.
Tous les chiens devront être examinés et satisfaire au contrôle vétérinaire.
Le jour de la Coupe de France chaque juge devra disposer d’une copie du plan des truffières.

RAPPEL TRES IMPORTANT

Deux classements étant effectués pour chaque concours sélectifs

- 1 LOF

- 1 NON LOF

Deux sélections totalement distinctes sont définies pour les finales en fonction du nombre de points obtenus aux 4 meilleurs concours de chaque candidat et comprendront :

- Les 25 premiers chiens LOF
- Les 8 premiers chiens NON LOF

S’ils remplissent les conditions de sélection. Sans aucune comparaison entre-elles.

De ce fait un concurrent ne pourra se prévaloir d’être sélectionné dans une catégorie parce qu’il a un plus grand nombre de points qu’un autre dans la catégorie différente.


JURY

Pour la finale, 2 juges qualifiés et 1 juge remplaçant sont désignés. L’absence du 2ème juge peut être comblée par le juge remplaçant.


 
 LA SAISON 2018-2019
- Calendrier
- Les Engagements
- CONCOURS CARRES
- Cérilly (03) -Carrés - 10/05/2018
- Ham sous Varsberg (57) - Carrés - 19/05/2018
- Ham sous Varsberg (57) - Carrés -20/05/2018
- Sarreguemines (57) -Carrés - 21/05/2018
- Siecq (17) - Carrés -27/05/2018
- Pradines (46) - Carrés - 03/06/2018
- Blotzheim (68) - Carrés -16/06/2018
- Strasbourg (67) - Carrés - 17/06/2018
- Aulnay (17) - Carrés - 23/06/2018
- Villetourex (24) - Carrés - 07/07/2018
- Auge St Medard (16) - Carrés - 22/07/2018
- Saint Mesmin ((24) - Carrés - 12/08/2018 -
- Aubigny sur Nere (18) - Carrés - 25/08/2018
- Aubigny sur Nere (18) - Carrés -26/08/2018
- Dieuze (57) - Carrés - 09/09/2018
- Coutras (33 ) - Carrés -16/09/2018
- Val et Chatillon (54) - Carrés -29/09/2018 -
- Larochebeaucourt (24) - Carrés -14/10/2018
- Villedieu sur Indre (36) - Carrés - 21/10/2018
- Golbey (88) - Carrés - 28/10/2018
- Labastide Marnhac (46) - Carrés -18/11/2018
- Mazeray (17) - Carrés - 16/12/2018 s
- Pradines (46)- Carrés - 06/01/2019
- Taillebourg (17) - Carrés - 20/01/2019
- Lalbenque (46) - Carrés -26/01/2019
-  La Rozière (46) - Carrés - 03/02/2019
- Sélections Carrés 2018-2019
- Finales sur carrés Saintes - 23/02/2019
- CONCOURS VAN CAPPEL
- Aulnay (17) - 18/06/2017 - Van Cappel
- Auge St Medard (16) - 23/07/2017 - Van Cappel
- Val et Chatillon (54) -30/09/2017 - Van Cappel
- Montier en Der -12/11/2017 - Van Cappel (52)
- Siecq (17) - Van Cappel -26/05/2018
- Aulnay (17) - Van Cappel - 23/06/2018
- Auge St Medard (16) - Van Cappel - 21/07/2018
- Val et Chatillon (54) -Van Cappel -30/09/2018
- Cruzille (71) - Van Cappel -06/10/2018
- Cruzille (71) -Van Cappel - 07/10/2018
- Finale Van Cappel 2018 - 08/12/2018
 LES SAISONS PRECEDENTES
-  Finales 2018 Carrés
- Saison 2017-2018
- Finale 2017 Van Cappel
- Finale 2017 Carrés
- Saison 2016 - 2017
- Finale 2016 Van Cappel
- Finale 2016 Carré
- Saison 2015-2016
- Finale 2015
- Saison 2014-2015
- Finale 2014
- Saison 2013-2014
- Finale 2013
- Saison 2012-2013
- Finale 2012
- Saison 2011-2012
- Finale 2011
- Saison 2010-2011
- Finale 2010
- Saison 2009-2010
- Finale 2009
- Saison 2008-2009
Le cavage en France.
Réalisation www.Atara.com